The French Connection | Winter 2017

.Issue VI | February 3, 2017


Notre collègue et ami François Paré prend sa retraite

François et son pin

François Paré et son pin.

Nous profitons de cette occasion pour rappeler quelques moments de la carrière de François et lui laisser la parole.
 

What's new with us?

A few links to keep you informed:

Cercle français - Our student group, le Cercle français, is always planning fun, social events.

Quintessence - Our graduate student newsletter, full of original works by our talented grad students.

Department Events - Check back often to see what we're up to!

What's new with you?

It's always great to hear from alumni. We'd love to know what you are up to, so please send an email to Murielle Landry.

 

Notre collègue et ami François Paré prend sa retraite

François, Murielle, Tara et Guy

François Paré, Murielle Landry, Tara Collington et Guy Poirier

Notre département a tourné une page de son histoire le 1er janvier 2017 lorsque François Paré a pris sa retraite. Parallèlement à sa brillante carrière de chercheur, il a énormément contribué à enrichir notre milieu de travail où il œuvrait depuis 2003. Son influence a été marquante et ne pourrait être résumée ici en quelques mots. Nous nous contenterons de rappeler quelques moments-clés dans la carrière de François et notamment dans son passage au département d’Études françaises de l’Université de Waterloo, avant de lui laisser la parole.

1969 - 1972  Baccalauréat à l’Université de Montréal
1972 - 1977 Maîtrise et doctorat à l’Université d’État de New York à Buffalo    
1977 Arrivée à l’Université de Guelph comme professeur adjoint
1993

Prix du Gouverneur général pour Les Littératures de l’exiguïté (1992)

1994

Publication de Théories de la fragilité

2003

Entrée en fonction comme directeur du département d’Études françaises de l’Université de Waterloo (2003-2010)

Publication de La Distance habitée, ouvrage récompensé par le prix Trillium

2007 Publication du Fantasme d’Escanaba
2009

Prix de la Société canadienne d’études de la Renaissance pour l’ensemble d’une carrière

​University of Waterloo Distinguished Teacher Award

2010 Membre de la Société Royale du Canada
2011 University Professor, Université de Waterloo
2016 Doctorat honoris causa décerné par l’Université Laval

Séjour à Waterloo

Engagé à l’Université de Waterloo en tant que directeur du département d’Études françaises, François a façonné durablement celui-ci, notamment en faisant du français la langue de travail et en instaurant les Cafés-Rencontres au cours desquels des chercheurs viennent présenter chaque mois leurs travaux aux étudiants et aux membres du département. Il a également largement contribué à la création du programme de doctorat de notre département. « Professeur-orchestre », aussi actif en recherche que disponible pour les tâches de service, il s’est également distingué par sa capacité à enseigner les cours les plus variés, sur la littérature québécoise, la littérature franco-ontarienne et la Renaissance bien sûr, mais aussi sur la littérature de jeunesse et le théâtre, sans compter le séminaire de méthodologie pour les cycles supérieurs. Tout en défendant plusieurs causes, dont l’usage du français en Ontario et le respect des minorités, François n’a jamais manqué d’énergie pour faire progresser notre département et en faire un milieu de travail exceptionnel ; ce ne sont que quelques-uns des aspects de son riche héritage que nous, ses collègues et amis, tenterons de préserver.

---

Our department has turned a significant page of its history on January 1st, 2017 when our colleague and friend François Paré retired. In parallel to his brilliant researcher career, he has contributed enormously to enrich our work environment since 2003. His important and lasting influence could not be summarized in a few words here. We will simply recall some key moments of his career, especially while he was working in the department of French Studies of the University of Waterloo, before letting him offer us a few words.

1969 - 1972 BA at Université de Montréal
1972 - 1977 MA and PhD at the State University of New York (Buffalo)
1977  Arrival at the University of Guelph as assistant professor
1993 Governor General’s Award for Les Littératures de l’exiguïté (1992)
1994 Publication of Théories de la fragilité
2003

Chair of the department of French Studies at the University of Waterloo (2003-2010)

Publication of La Distance habitée, Trillium Book Award

2007

Publication of the Fantasme d’Escanaba

2009

The Canadian Society for Renaissance Studies Lifetime Achievement Award

University of Waterloo Distinguished Teacher Award

2010 Member of The Royal Society of Canada
2011 University Professor, University of Waterloo
2016 Honorary doctorate from the Université Laval

At Waterloo

Hired at the University of Waterloo as chair of the Department of French Studies, François shaped lasting changes within the department, notably by making French the language used in all departmental activities and by establishing the Cafés-Rencontres where researchers come each month to present their work to students and faculty members of the department. He was also deeply involved in the creation of our PhD program. A professor of many hats, being as active in research as he was available for service, he also distinguished himself with his ability to teach courses in a variety of  topics, such as Québec’s literature, French literature in Ontario, and Renaissance literature, but also children’s literature and theatre, without forgetting the methodology graduate course. While advocating for several causes, especially the utilization of French in Ontario and the respect of minorities, François never lacked the energy to help our department move forward and to make it an exceptional work environment. These are just a few aspects of his rich heritage that we, his colleagues and friends, will try our best to preserve.

.

Cafés-Rencontres de 2016/2017

24 mars 2017

Christine McWebb 
Spécialiste en littérature française du Moyen Âge et en Humanités numériques (Université de Waterloo)

27-28 avril 2017

Convergences,
Café-Rencontre des étudiants des 2e et 3e cycles

 

Upcoming Conference | Prochaine conférence

4, 5 et 6 mai 2017

Colloque François Paré​
Le défi de la fragilité; Exiguïté, distance et fantasmes identitaires dans l’œuvre critique de François Paré​

 

 


Au départ de l’Université de Waterloo

François avec des écouteurs

François Paré

Au moment d’écrire cet article pour The French Connection, j’ai devant moi une photographie des diplômés de 2004, mes tout premiers étudiants et étudiantes à l’Université de Waterloo. Je reconnais bien ces visages familiers et je peux encore nommer chacune de ces personnes rassemblées devant le bâtiment du PAC. Dans la première rangée, j’aperçois Heidi Lenz, Kelly Nolan, Amelia O’Seasnain et Emily Filhart. Heidi, Kelly, Amelia et Emily sont devenues aujourd’hui des enseignantes accomplies dans des villes comme Ottawa, Waterloo et Orangeville. Derrière elles, il y a Lori Davidson qui habite de façon permanente à Versailles en France (!), et Emir Delic qui, après avoir poursuivi ses études au niveau de la maîtrise et du doctorat, a obtenu un poste de professeur de français à l’Université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse. Amanda Dreyer, dont je peux voir les yeux dans la dernière rangée, a été ma toute première assistante de recherche en 2003-2004. Elle m’a alors aidé à préparer le manuscrit d’un livre sur le dramaturge franco-ontarien Jean Marc Dalpé.

Le 1er janvier 2017, j’ai pris ma retraite de l’Université de Waterloo. J’ai alors quitté l’un des départements d’études françaises les plus dynamiques au Canada. Ses professeurs et son personnel de soutien sont des mentors compétents et progressistes toujours au service de leur clientèle étudiante. Au début de décembre, durant mon dernier cours dans EV3 sur le campus, nous avons fait livrer des mets chinois et nous avons parlé des choses habituelles entre nous : de l’avenir, des emplois, des parents, de nos partenaires et, occasionnellement, des livres. Ces souvenirs extraordinaires sont à jamais figés dans le temps. Au cours des treize dernières années, j’ai eu le plaisir et le privilège de rencontrer tant de jeunes gens brillants et attentifs aux autres. Je leur suis reconnaissant pour toutes ces belles conversations et pour ce monde que nous avons tenté ensemble de rendre meilleur. En juin prochain, ce sera ma dernière cérémonie de remise des diplômes. J’espère bien pouvoir prendre à nouveau une photo de notre classe de 2017. Pour ne pas les oublier ! À tous les lecteurs et lectrices de la French Connection, anciens étudiants, assistants et assistantes de recherche et collègues, je tiens à exprimer toute ma gratitude pour ces années magnifiques à Waterloo.

---

Upon leaving the University of Waterloo

As I write this piece for the French Connection, I look fondly at a picture of the French graduating class of 2004, my very first students at the University of Waterloo. I recognize all those familiar faces and can still name each and everyone on this photograph taken in front of the PAC building. In the first row, I see Heidi Lenz, Kelly Nolan, Amelia O’Seasnain, and Emily Filhart.  Heidi, Kelly, Amelia and Emily have become successful teachers in places like Ottawa, Waterloo and Orangeville. Standing behind are Lori Davidson who is now a permanent resident of Versailles, France (!), and Emir Delic who went on to do a Master’s and PhD in French literature. Emir is currently teaching French at Université Sainte-Anne, Nova Scotia. Finally, Amanda Dreyer, whose eyes I can see in the last row, was my first senior undergraduate research assistant in 2003-2004. Amanda helped me prepare the manuscript for a book on Franco-Ontarian playwright Jean Marc Dalpé.

On January 1, 2017, I retired from the University of Waterloo. I left behind one of the most dynamic departments of French in this country; its professors and staff members are competent and progressive mentors and care deeply about their students. In early December, during my last graduate class in EV3, we ordered Chinese food and talked about the usual stuff: the future, job prospects, parents, partners, and, occasionally, books. Such extraordinary memories are now frozen in time. What a pleasure and a privilege it has been over the last thirteen years to cross path with so many bright and caring young people. I am grateful for our many conversations and for the better world that we tried to build together. Next June, I will attend my last convocation. I hope to be able once again to take a picture of the graduating class! For memory’s sake. To all the readers of the French Connection, former students, research assistants, and colleagues, many many thanks for these terrific years at Waterloo!

François Paré
Professor emeritus
University of Waterloo.

La  maîtrise à temps partiel

Saviez-vous que vous pouvez faire une maîtrise en Études françaises à temps partiel ? Grâce à nos séminaires donnés en soirée, il est possible d’obtenir votre diplôme en deux ans tout en travaillant à temps plein ! Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Part-time Master's

Did you know that you can complete a Masters degree in French Studies part-time? With our evening seminars, it is possible to obtain the degree in two years while working full time during the day! Please contact us for more information.


Learn more about our professor's research fields.


Des nouvelles de nos anciennes​

les soeur chuen cheong

Les soeurs Chuen Cheong après la cérémonie de la remise des diplômes au printemps 2016. De gauche à droite : Melinda, Aurélie et Grace.

Grace, Mélinda et Aurélie Chuen Cheong sont trois sœurs qui ont tour à tour fait partie de notre département où elles se sont distinguées par leur personnalité et leur ardeur au travail. Elles ont fait des échanges en France (Nantes, MICEFA) et ont obtenu divers prix. Où sont-elles maintenant ? Grace (diplômée en 2012) réalise un rêve et enseigne l’anglais en Corée du Sud depuis septembre 2016. Mélinda (diplômée en 2012) enseigne au conseil scolaire d'Halton depuis quatre ans, tandis qu’Aurélie (diplômée en 2016) étudie en ce moment à la Faculté d’enseignement à Nipissing. Bonne continuation à toutes les trois et n’hésitez pas à nous tenir informés de vos parcours !

---

Grace, Mélinda, and Aurélie Chuen Cheong are three sisters who have been, one after the other, part of our department. They have distinguished themselves with their shinning personalities and their hard work. They participated in our study abroad programs in France (Nantes, MICEFA) and received several awards. Where are they now? Grace (who graduated in 2012) is fulfilling one of her dreams and teaches English in South Korea since September 2016. Mélinda (who graduated in 2012) has been teaching in the Halton District School Board for the last four years, while Aurélie (who graduated in 2016) is completing Teacher’s College at Nipissing University. Good luck in your future plans and don’t forget to let us know what you are doing!


Les réussites de 2016 !

Rosanne speakingToutes nos félicitations à notre doctorante Rosanne Abdulla qui a été invitée à présenter son projet de thèse de doctorat à la réunion de novembre du Sénat de l’Université de Waterloo. Rosanne, qui travaille à la rédaction d’une thèse portant sur la mélancolie et la dépression dans la littérature de l’extrême contemporain, a ainsi partagé les premiers résultats de ses travaux avec les représentants des différentes facultés, et a aussi répondu aux questions de nos collègues et du président de l’Université de Waterloo. Récipiendaire d’une bourse doctorale du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, Rosanne travaille sous la direction de Tara Collington. 

Nous tenons aussi à féliciter la cohorte d'étudiant-e-s ayant obtenu leur diplôme cet automne. Enfin, il faut souligner le travail remarquable de nos étudiant-e-s qui ont terminé une maîtrise ou un doctorat dans les derniers mois. Bravo à toutes et à tous !

    -----

    Congratulations to French Studies Ph.D. candidate Rosanne Abdulla, who was invited to present her research at the November meeting of the University of Waterloo Senate. Rosanne described her thesis topic on the representation of melancholia and depression in the contemporary French novel and some preliminary findings of her research, then responded to a variety of questions from members of Senate, including from the President! Rosanne holds a prestigious Social Sciences and Humanities Research Council of Canada Doctoral Scholarship, and is working under the supervision of Tara Collington. 

    We would also like to applaud all our students who graduate this fall. Congratulations to all of you ! Finally, we would like to highlight and congratulate the four students who successfully completed their Masters or PhD degrees in French Studies :

    Doctorat

    • Vivek Ramakirshnan
      Lire la tragédie protestante française à la Renaissance: trois approches des oeuvres

    MA - Thèse | Thesis

    • Tina Chan
      Explications et sensibilité : Le portrait des troubles mentaux dans certains albums illustrés francophones pour enfants
    • Sarah Reilly
      ​La représentation de la famille éclatée dans la littérature québécoise pour les adolescents

    MA - Cours | Course

    • Rachel Stevenson