Un financement de Honeywell met QEYSSat en orbite

Wednesday, June 19, 2019

Professor Thomas Jennewein satellite project

Lorsqu’on voit des personnes âgées utiliser des applications de transactions bancaires en ligne pour payer leurs factures, on sait que le monde est devenu numérique. Thomas Jennewein, membre de l’Institut d’informatique quantique (IQC) et professeur au Département de physique et d’astronomie de l’Université de Waterloo, a vu la communication numérique devenir dominante, tout comme les transactions bancaires numériques. Et cela le préoccupe.

Les méthodes de communication numérique que l’on utilise actuellement pour les transferts de fonds comme pour envoyer des photos de chats, ne sont pas des plus sûres. M. Jennewein croit que la clé réside dans le cryptage quantique. Depuis 2009, il est le chercheur principal de l’initiative QEYSSAT (Quantum Encryption and Science Satellite – Satellite de cryptographie et physique quantiques). En collaboration avec l’Agence spatiale canadienne (ASC), il crée et met à l’épreuve des dispositifs de communication quantique. Son but est de faire progresser la recherche sur la cryptographie quantique en faisant la démonstration de communications quantiques planétaires ultrasûres par satellite.

Thomas Jennewein et son équipe ont fait plusieurs tests de faisabilité, embarquant même un prototype à bord d’un avion pour faire la démonstration d’un transfert du sol vers le ciel, le tout en vue de mettre au point une méthode plus sûre d’échange d’information entre 2 personnes sur de longues distances.

Mais une pièce manque encore dans ses recherches : qui va mettre son dispositif en orbite? La semaine dernière, il a eu une réponse à cette question lorsque l'ASC a annoncé l’attribution d’un contrat de 30 millions de dollars à COM DEV, qui fait maintenant partie du groupe Honeywell, pour la phase de conception et de réalisation de la mission QEYSSat.

« Je suis vraiment enthousiasmé par cette nouvelle, a déclaré M. Jennewein. Nous sommes fiers d’utiliser des connaissances et compétences canadiennes pour réaliser cette mission. » [traduction]

Le lancement étant prévu pour 2022, Thomas Jennewein et son équipe peuvent maintenant mettre en œuvre leurs idées et passer de leurs prototypes à un satellite fonctionnel capable de réaliser la distribution quantique de clés, méthode ultrasûre de partage de clés cryptographiques.

« La construction et le test du satellite nous permettront de lancer les communications quantiques dans l’espace, a poursuivi M. Jennewein. En faisant la démonstration d’une distribution de clés ultrasûre à l’échelle mondiale, nous aiderons le Canada et le monde entier à progresser vers une nouvelle génération de communications sécuritaires. » [traduction]

In English.

  1. 2019 (36)
    1. August (2)
    2. July (6)
    3. June (6)
    4. May (2)
    5. April (2)
    6. March (10)
    7. February (6)
    8. January (2)
  2. 2018 (28)
    1. October (6)
    2. September (1)
    3. August (2)
    4. July (1)
    5. June (1)
    6. May (3)
    7. April (4)
    8. March (5)
    9. February (3)
    10. January (2)
  3. 2017 (36)
    1. December (3)
    2. November (3)
    3. October (4)
    4. September (3)
    5. August (1)
    6. July (3)
    7. June (2)
    8. May (4)
    9. April (5)
    10. March (6)
    11. February (1)
    12. January (1)
  4. 2016 (46)
  5. 2015 (40)
  6. 2014 (31)
  7. 2013 (28)
  8. 2012 (34)
  9. 2011 (31)
  10. 2010 (55)
  11. 2009 (29)
  12. 2008 (32)
  13. 2007 (27)
  14. 2006 (16)
  15. 2005 (4)

Educational programs

QKD - Quantum Key Distribution Summer School

USEQIP - Undergraduate School on Experimental Quantum Information Processing

QCSYS - Quantum Cryptography School for Young Students

Quantum Innovators logo

Schrödinger's Class button