Quatre menaces quantiques contre nos données

Thursday, September 26, 2019

IQC faculty member and University Research Chair Michele Mosca

Michele Mosca, professeur à l’IQC et titulaire d’une chaire de recherche de l’Université de Waterloo, a prononcé hier soir la plus récente conférence de la série Entangled (Intrication) sur le thème de la physique quantique et de la sécurité. Le public composé de novices aussi bien que d’experts de la physique quantique est venu entendre comment la technologie quantique peut comporter de nombreux avantages, mais aussi présenter des risques de sécurité. M. Mosca a conclu sur un certain espoir à propos de l’avenir quantique, avant de répondre à des questions pendant un long moment après la fin de sa conférence.

Le pouvoir de la physique quantique

Un nouveau paradigme amene de nouvelles possibilités

Pour comprendre les liens entre la physique quantique et notre sécurité, Michele Mosca a d’abord parlé des étranges phénomènes du monde quantique et de la manière dont on peut les exploiter pour améliorer de nombreux aspects de nos vies. À l’aide d’équations et exemples simples, il a expliqué la superposition, la détection quantique et classique, l’interférence, l’informatique quantique, ainsi que les avantages et applications possibles de chacune.

Il a ensuite expliqué comment nous pouvons actuellement transmettre des données sensibles par le truchement de réseaux, p. ex. Internet, auxquels nous ne faisons pas toujours confiance. Cependant, étant donné le potentiel du monde quantique dans un proche avenir, il a insisté sur le fait que nos méthodes actuelles ne seront pas suffisantes pour assurer la sécurité de l’information.

Quatre menaces quantiques

IQC faculty member and University Research Chair Michele Mosca

M. Mosca a énuméré 4 menaces importantes à notre sécurité dans un avenir quantique :

  1. il y aura une perte de confidentialité et d’intégrité des données;
  2. des infrastructures cruciales tomberont en panne sans pouvoir être réparées rapidement;
  3. une réponse rapide aux menaces et aux attaques est coûteuse et perturbante, et se traduit par la vulnérabilité de sa mise en œuvre;
  4. nous perdrons confiance envers les outils et les institutions qui sous-tendent notre économie numérique.

Michele Mosca a lancé l’avertissement suivant : la société ne réagira probablement que lorsque nous ferons face à ces 4 menaces, ce qui compromettra notre capacité à faire le nécessaire pour assurer la sécurité de nos infrastructures. Ces défis semblent imposants, mais M. Mosca a fait valoir qu’il y a de l’espoir, à condition d’adoper les mesures appropriées.

Le coffre à outils de la cryptographie à l’épreuve des attaques quantiques

IQC faculty member and University Research Chair Michele Mosca

Selon M. Mosca, plusieurs méthodes permettent de sécuriser nos systèmes d’information contre les attaques quantiques. La cryptographie conventionnelle à l’épreuve des attaques quantiques, aussi appelée cryptographie postquantique, consiste simplement en de nouveaux algorithmes classiques conçus pour résister à de possibles attaques quantiques.

Une autre solution possible est celle de la cryptographie quantique, p. ex. la distribution quantique de clés (DQC), qui exploite les phénomènes particuliers de la physique quantique pour sécuriser entièrement l’information. Même si les 2 types de méthodes sont parfois considérés comme étant en opposition l’un avec l’autre quand il s’agit de contrer la menace quantique, M. Mosca a insisté pour dire que les 2 ensembles d’outils cryptographiques peuvent très bien fonctionner de pair.

La sécurité est un choix

IQC faculty member and University Research Chair Michele Mosca

En terminant, Michele Mosca a insisté sur le fait que la sécurité est un choix que nous faisons. De nombreuses mesures peuvent être prises; tout ce qu’il faut, c’est la volonté de les mettre en œuvre. Des efforts sont déployés pour élaborer des normes et certifications mondiales concernant des outils de cryptographie postquantique qui contribueront à la sécurité de l’information à l’échelle planétaire. Il y a aussi des moyens de concevoir et de tester dès maintenant des prototypes d’algorithmes postquantiques à l’épreuve d’attaques quantiques futures, afin que nous soyons prêts le moment venu. Les efforts de mise au point de systèmes de DQC tels que le projet QEYSSat de l’IQC pourraient fournir une nouvelle infrastructure cruciale pour des réseaux d’information sécuritaires.

Serons-nous plus en sécurité ou moins en sécurité dans un monde quantique?

Selon M. Mosca, si nous ne faisons que réagir, nous serons moins en sécurité dans un monde quantique. Si nous sommes proactifs, nous serons plus en sécurité.

Nous avons l’occasion d’exploiter les avantages de la physique quantique sans en subir les inconvénients, à condition d’agir rapidement pour protéger notre économie numérique.

In English.

  1. 2019 (49)
    1. October (5)
    2. September (4)
    3. August (2)
    4. July (6)
    5. June (6)
    6. May (4)
    7. April (4)
    8. March (10)
    9. February (6)
    10. January (2)
  2. 2018 (28)
    1. October (6)
    2. September (1)
    3. August (2)
    4. July (1)
    5. June (1)
    6. May (3)
    7. April (4)
    8. March (5)
    9. February (3)
    10. January (2)
  3. 2017 (36)
    1. December (3)
    2. November (3)
    3. October (4)
    4. September (3)
    5. August (1)
    6. July (3)
    7. June (2)
    8. May (4)
    9. April (5)
    10. March (6)
    11. February (1)
    12. January (1)
  4. 2016 (46)
  5. 2015 (40)
  6. 2014 (31)
  7. 2013 (28)
  8. 2012 (34)
  9. 2011 (31)
  10. 2010 (54)
  11. 2009 (29)
  12. 2008 (32)
  13. 2007 (27)
  14. 2006 (16)
  15. 2005 (4)

Educational programs

QKD - Quantum Key Distribution Summer School

USEQIP - Undergraduate School on Experimental Quantum Information Processing

QCSYS - Quantum Cryptography School for Young Students

Quantum Innovators logo

Schrödinger's Class button